Des scientifiques prouvent qu’il est possible recréer des organes humains en impression 3D

L’impression 3D n’en est qu’a ses débuts, et son champ d’application semble infini ! En effet, après l’impression d’aliment futuriste, l’impression de métal et l’impression dans l’espace. Certains scientifiques ont eu l’idée d’utiliser cette technologie pour faire face au nombre croissant de demande en transplantations d’organe.

La bio-impression qui permet donc de créer des tissus biologiques a été inventé dans les années 90, mais personne n’a encore réussi a créer des structures assez grande et assez stable pour être implanté chirurgicalement dans le corps humain. Mais ça c’était avant, avant que des chercheurs ne réussissent l’exploit de produire de structures composées de cellules vivantes assez grandes et résistantes pour remplacer certains organes humains.

Voici par exemple le processus pour l’impression d’une mâchoire :

Dans un futur plus ou moins proche, les scientifiques espèrent pouvoir utiliser cette technologie pour fabriquer du cartilage ou même des os pour soigner les patients en utilisant les propres cellules.

Ces implants personnalisés sont imprimés en superposant attentivement un gel contenant les cellules et des matériaux biodégradables. Une fois l’impression terminée, une fine couche de polymère est ajoutée temporairement pour protéger l’implant jusqu’à l’opération chirurgicale. Une fois dans l’organisme, les matériaux biodégradables se dissolvent et les cellules se réorganisent de manière autonome, et normalement, ça tient !

oreille impression 3d organe humain

Image: Wake Forest Institute for Regenerative Medicine

Si cette technique fonctionne comme espéré, nul doute qu’elle permettra de faire d’immense progrès dans la chirurgie reconstructrice. Mais d’un autre côté, il y a fort a parier qu’elle sera aussi utilisée pour des besoins esthétique superficiel et renforcer le dictat du 0 défaut…

Laisser un commentaire

1 commentaires

  1. Pingback: Des scientifiques prouvent qu’il est poss...