Des iPods pour veiller sur les espèces en voie de disparition de la forêt tropicale

19 juillet 2013

Dans certaines régions du monde l’homme détruit l’habitat naturel de certaines espèces vivantes pour nourrir ou meubler le reste du monde, et, forcément les techniques employées pour le faire rapidement et efficacement n’ont pas grand chose à voir avec le respect de l’environnement et la conservation d’espèces. Comme par exemple mettre le feu a des milliers d’hectares de forêt primaire pour planter des palmiers. C’est notamment le cas en Indonésie où l’habitat des orangs-outans part dans des incendies géants, et que la fumée se propage sur des centaines de kilomètres intoxiquant même les populations humains des pays voisins.

Un bébé orang-outan dans la foret de Sumatra jungle trek

Mais heureusement certains scientifiques s’en préoccupent et font de leur mieux pour que nos petits enfants puissent voir autre choses que des vaches et ne mangent pas que du soja et de l’huile de palme…

Et pour mieux protéger ou plutôt tenter de protéger ces espèces animales en voie de disparition, ces scientifiques utilisent la technologie. Le but écouter la forêt et identifier les cris de ces animaux pour avoir une meilleure idée de la population réelle.

Comment ? En plaçant des stations d’écoute un peu partout dans la forêt pour permettre d’écouter à un plus grand nombre d’endroits sans avoir à placer une personne à chaque point. Autre avantage, ces stations sont discrètes et n’effraient pas les animaux. Coté matériel, une station en composé d’un iPod qui embarque le logiciel d’enregistrement et d’envoi, d’un microphone ultra-sensible, d’une antenne-relais et d’une batterie de voiture assurant l’alimentation du système et le stockage de l’énergie provenant du panneau solaire.

Automated Remote Biodiversity Monitoring Network (ARBIMON)

Automated Remote Biodiversity Monitoring Network (ARBIMON)

Les données collectés par les stations sont ensuite envoyés à une base où ces données sont stockées et où un programme (intelligence artificielle) construit une base de connaissances pour reconnaître les bruits des animaux et ainsi pouvoir aider les scientifiques a localiser précisément les espèces recherchées.

source

Cet article a déjà été partagé 8 fois, partagez !

Lisez aussi ces articles

4 commentaires pour “Des iPods pour veiller sur les espèces en voie de disparition de la forêt tropicale

  1. 2 août 2013 à 14:59

    Pourquoi utiliser un Ipod couteux plutôt qu’un simple micro ? Coût de pub d’apple ou cela a-t-il un véritable intérêt pour enregistrer ?

    1. Florian Blary
      2 août 2013 à 15:46

      J’avoue que je ne comprends pas trop ce choix, peut être on t’il développé une application tournant sur iOS pour cette utilisation… Ou effectivement, peut être Apple leur a fourni ces iPods pour redorer son image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *